Entrée Maison des Chartreux

Maison des Chartreux
6 rue St Vosy - 43700 Brives-Charensac

Téléphone : 04 71 02 18 11
Téléphone : 09 53 97 12 44
Portable : 06 17 49 32 75
maisondeschartreux@free.fr

La maison

Au 17e siècle il y avait 13 maisons de Chartreux
réparties autour du cloître.

A partir de 1628 les chartreux de l'abbaye de Bonnefonds s'installent à Brives Charensac dans la leproserie devenue libre à la suite de la disparition de cette maladie. Ainsi naquirent les premiers batiments de la chartreuse de brives .

La Maison des Chartreux était occupée par des moines qui vivaient dans des cellules donnant sur le parc et un cloitre. L'aile ouest de la maison était l'ancien promenoir des moines. Dans la salle à manger passe une source captée par une fontaine, des niches pour passer les plats et les bougies sont encore visibles.

La Maison des Chartreux est la dernière existante. Les autres furent démolies à la Révolution et leurs pierres utilisés pour des constructions au Puy-en-Velay.

 

17 juin 1628 :

Les Chartreux de l'abbaye de Bonnefonds (trop isolée), on eut l'autorisation de l'évêque du Puy, Just de Serres, de s'installer dans la léproserie de Brives (Bâtiments devenus libres suite à la disparition de cette maladie).

25 juillet 1677 :

La première pierre du monastère est posée. Les travaux durèrent plus d'un siècle.

1789 :

Les travaux ne sont pas encore terminés. Mais tour à tour, l'église est édifiée au centre du monastère.
Le bâtiment d'entrée au couchant précédé d'un large perron et de deux pavillons : celui du Midi appelé "Quartier des étrangers", il se dresse en face d'un jardin en terrasse, planté d'arbre fruitiers.
Les bâtiments de services : la chapelle extérieure dite des Femmes, le grand cloître de forme rectangulaire dans les galeries, les cellules des religieux...
Pendant la Révolution, la bâtisse est entièrement détruite. Seule la maison des Etrangers est épargnée et mise en vente aux enchère pour 2525 livres.

21 mai 1790 :

Le monastère était occupé seulement de neuf religieux et deux frères.

16 décembre 1790 :

Cinq optèrent pour la sécularisation et quittèrent le monastère, toutefois les autres religieux continuèrent d'habiter leurs cellules qui donnaient sur le parc et le cloître.

Juillet 1791 :

Le monastère est abandonné.

Printemps 1817 :

La partie la plus considérable de l'ancienne Chartreuse fut mise en vente. Les frères Péala s'en portèrent aquéreurs.

3 novembre 1818 :

Le petit séminaire était ouvert à soixante élèves et comprenait 6 classes : de la 8e à la 3e.

Maison des Chartreux, 1913